Difficile d'établir l'histoire d'un si petit village, qui a subi les subresauts de l'histoire. L'étymologie ne donne pas une indication convaincante... Vaylats venant de l'adjectif occitan "Baïlat" (donné) cette étymologie pourrait être vraie mais le système féodal fonctionne de la même façon dans tout l'Occident. Il n'y a aucun fait marquant qui ait influencé l'histoire de la région, dans l'histoire du Quercy, comme d'ailleurs dans tous les villages environnants.

 

Les habitants ont travaillé ces terres depuis des temps très éloignés, peut-être deux ou trois siècles avant J-C comme l'attestent des restes gallo-romains. On a retrouvé les traces d'un oppidum, qui pourrait être celui d'Uxellodunum, le dernier bastion gaulois à résister contre César. Les guerres surtout la guerre de Cent Ans et les guerres de religion ont ruiné ces régions agricoles.

 

On retrouve les traces de la seigneurie de Vaylats dès le milieu du XIII°s. Mais le village actuel ne fut édifié qu’à partir de 1470, autour du château, après un paréage conclu par les 2 coseigneurs Pierre de la Valette et Hugues des Prez.  De ce château, il n’en reste rien, tout a été détruit à la Révolution.

 

Dans l'histoire de Lacoste, on trouve au le nom de Guilhem de Vaylats. La paroisse de Vaylats est une annexe du prieuré de Bach à la révolution Française. La famille de Godaille possède une partie des terres. La seigneurie était, semble-t-il, la dot de sa femme.

 

A la veille de la révolution, son descendant, le marquis de Cieurac, habite Montauban dont il devient le maire. Mais il est arrêté en 1790, mis en prison par le parti révolutionnaire. Il est envoyé àParis avec un convoi de prisonniers. Jugé coupable, il est envoyé à l'échafaud. Ses biens confisqués seront vendus comme biens nationaux.

 

Jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, il y avait quatre foires à Vaylats: En février, en mars (fiero de lo cebo), la veille de la fête du village qui a lieu le premier dimanche d'août (foire des vignerons), et une quatrième (pas de données) Le bureau de poste n'existe plus depuis quelques années. Le village dépend de la poste de Lalbenque. L'église est dirigée par un prêtre, qui est aussi l'aumônier du Couvent.

 

La population a beaucoup changé au cours des siècles. Le peuplement est sans doute très ancien. On peut noter, 900 habitants à la fin du XIX° Siècle et seulement 150 au dernier recensement actuellement environ 300 habitants.

L'HISTOIRE de VAYLATS
 

HISTOIRE DU COUVENT DE VAYLATS 

1785 – Naissance du fondateur Jean Liausu

1821 – Achat de l’enclos

1826 – Construction du premier couvent

1827 – Lac et citerne et 1er cimetière

1852 – transfert du cimetière au fon de l’enclos

1852 – Construction de la Chapelle (consacrée en 1853, restaurée en 1957, 1966 et 1991)

Entre 1854 et 1858 – Construction de l’aile EST

1855 – Construction du cloître (rehaussement de l’aile entière entre 1867 et 1883)

Entre 1861 et 1862 – Construction de la moitié de l’aile des tourelles

Vers 1870 – Construction de la Maison de l’aumônier

1883 – Fin de l’aile EST

1895 – Construction de l’église de Vaylats

1897 – Démolition du 1er couvent. Il sera reconstruit à l’identique (actuel bätiment Sainte Anne)

1897 – Fin de l’aile des Tourelles (84M de long, 17M de large)

1898 – Bénédistion du Couvent par Monseigneur Enard (la congrégation est composée de 600 sœurs et s’occupent de 130 écoles)

1930 – Construction du sèchoir

1936 – Construction des serres

1943 – Construction du hangar

1953 – Création du parc

1956 – Ouverture du cours secondaire dans l’ancienne maison de l’aumonier agrandie pour l’occasion

1968 – Fermeture du cours secondaire

1985 – Grange transformée en logis 1ère démarche d’accueil social (personnes agées fragilisées, l’hivers)

1985-1986 – Première haltes spirituelle au couvent.

2001 – Restauration des croix tombales

2014 - Restauration de la chapelle et des logements des soeurs des filles de Jésus, création du chauffage écologique. 

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com